Rechercher dans ce blog

samedi 1 mars 2014

Un développement de "Merde" pour Castlevania Lords Of Shadow 2

Yop !

"La majorité de l"équipe est consciente que le jeu que nous avons fait est une vraie merde"

Un développement de merde

C'est le 26 février dernier que Castlevania : Lords of Shadow 2 sortait d'outres tombes. Un jeu très attendu dés suite du succès du premier opus et de son épisode 3DS. 

Les premiers tests tombent, il est clair que pour la plupart, le jeu est très décevant.. Que ce soit au niveau graphisme, utilisant un moteur âgée, qu'au niveau du scénario étant très en dessous de ce que l'on pouvait attendre de cette suite ! 

En effet, pour la majorité le jeu déçois, surtout avec les reviews étrangères qui descendent un à un la bête. La presse française étant un peu plus clémente mais affirmant de grand défauts. 

Alors que s'est-il passé ? MercurySteam partant pourtant très bien sur la suite des aventures de Gabriel Belmont devenue Dracula. Et bien c'est un employé de MercurySteam, qui fournira les explications nécessaire à cet échec. Le keum ayant naturellement gardé l'anonymat. 

"La majorité de l'équipe est consciente que le jeu que nous avons fait est une vraie merde et n'a rien à voir avec la qualité du premier et de sa production. Personne n'est surpris pas les notes basses que nous avons."
Ca commence fort et il faut y aller pour sortir de tel propos ! Mais au moins il reconnait que leur production est un échec. Un échec basé essentiellement sur une seule personne : 

"S'il y a quelqu'un à blâmer ici, c'est Enric Alvarez. Il est celui qui a dirigé un développement brisé par rapport à ses propres critères, en surveillant les programmeurs, les designers, les artistes. Malgré son apparence sympathique auprès de la presse, il est même considéré comme un visionnaire dans le sillage de David Cage et Molyneux, ce mec a de sérieux problèmes. Il est malveillant et méchant, et depuis le succès de Lords of Shadow, son égo a gonflé au point qu'il ne dit même plus bonjour quand on le croise dans les couloirs. Sa défiance vis-à-vis de ses collègues est énorme. Beaucoup de gens de l'équipe ont découvert des fonctionnalités avec la presse, plutôt qu'avec les dirigeants - c'est incroyable. Et il n'y a pas de culture corporate... C'est juste une poignée de gens qui travaillent aveuglément pour un soi-disant visionnaire."

Castlevania Lords of Shadow 2

Donc le gros problème viendrait en partit du manque de directive prise de la part des fondateurs du studio, dont Enric Alvarez (sur l'image ci-dessus), incapable de diriger une équipe. 


"Le moteur du studio (celui avec plein de griffes) a été codé par deux mecs, dont l'un est un fondateur et ami proche d'Enric. L'accès au code source pour les nouveaux programmeurs afin qu'ils puissent l'améliorer ou le peaufiner est interdit, il y a donc des choses qui sont faites de manière dépassée. Parfois, les nouveaux en savent plus que leurs patrons. Cette structure a conduit à un processus de développement absurde, lent et bordélique, avec comme aboutissement un Lord of Shadow 2 qui est la parfaite conséquence de toutes ces causes. Toutes les idées de design étaient supervisées, enlevées et mutilées par Enric Alvarez. Plusieurs game designers en avaient marre et sont partis."

 Que dire après ca.. On comprend bien que ca na pas du être facile tous les jours ! Pourtant il n'y avait pas eu tous ces problèmes sur le premier opus en 2010, sans doute grâce à l'aide d'un grand homme : Hideo Kokima, père des Metal Gear Solid, mais n'ayant pas supervisé le projet pour le second opus. Il aurait pourtant du.
On compte pas moins de 35 licenciements durant le développement du jeu ! 

Pour conclure : 

"Au final, parce que tout n'est pas à jeter, j'aimerais dire que la vraie équipe derrière cette entreprise est formée à partir de gens incroyables. Si tous ces gens, qui n'ont pas le droit d'être promus à cause des dirigeants jurassiques, ont la chance de diriger l'entreprise, alors notre futur pourra s'éclaircir. Il y a tellement de passion et de talent ici, plus que je n'en ai vu ailleurs, mais c'est enfoui. J'espère que ceux qui liront ça comprendront ce que nous visons. Quelqu'un devait témoigner pour que ce ne soit pas du temps perdu après le lancement du jeu."

Il sera donc intéressant de surveiller le futur de MercurySteam et de voir comment elle réagit face à ces déclarations afin de savoir si tout cela est vrais ou juste exagéré face aux mauvaises réceptions du jeu par rapport au travail effectué durant ces quatre années de productions. 

Wait and see donc...

Gabriel Belmont


Publié le 02/03/2014

Source : GamerGen



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire